25 août 2015 ~ 0 Commentaire

Le python royal

                    python

Le python royal est de loin le python le plus gardé en captivité. Ceci est dû à plusieurs raisons. Son caractère docile en fait le python le plus aimé des débutants. Il partage le premier rang en matière de popularité chez les débutants dans le domaine reptilien avec le serpent des blés. Il est calme généralement, ne vient pas d’une taille trop imposante contrairement à ce que l’ont pourrait penser seulement en entendant son nom. Le python royal ne présente pas un grand défi pour sa garde en captivité, sauf peut-être pour son alimentation. En effet, plusieurs « ball python » cessent de s’alimenter normalement à certaines périodes de leur vie. Ces grèves alimentaires peuvent durer plusieurs mois et inquiéter drôlement leur propriétaire. Il est donc bon si vous vous procurez un python royal d’avoir quelques trucs en main pour le stimuler à manger si jamais il venait qu’à faire carême. Les spécimens nés en captivité sont généralement moins problématiques que les spécimens capturés. Si vous choisissez d’acheter un python royal, posez des questions sur sa provenance, encore beaucoup trop de pythons royaux sont prélevés dans la nature à chaque année.

Son régime alimentaire

En captivité se contente généralement de rongeur. Il présente parfois des périodes de jeûne et peut préférer une espèce de rongeur en particulier. Les spécimens nés en captivité sont généralement moins problématiques que les serpents capturés.

Vie en captivité

Le python royal est terrestre et est un python de taille relativement petite. Adulte, il doit avoir un terrarium d’environs 33-40 gallons (plus long et large que haut) pour être confortable. Le plus grand est l’idéal. On peut mettre une lampe UV (pas obligé) sur le dessus du terrarium à côté de la lampe chauffante. Lorsqu’on ferme ces deux lampes la nuit, il doit y avoir un coussin chauffant qui lui, fonctionne 24 heures sur 24, pour ne pas que la température baisse trop durant la nuit. Sinon, on peut opter pour une lampe de nuit, qu’on ouvre lorsqu’on ferme la lampe chauffante. Le serpent doit avoir une ou plusieurs cachettes. Idéalement deux, une au point chaud et une au point froid. Le substrat peut être du papier ou autre en autant qu’il soit nourrit à l’extérieur de son terrarium pour éviter qu’il avale du substrat. On doit mettre des roches dans son terrarium pour que, lors de la mue, le python puisse se frotter contre ces choses. Un large plat d’eau, soit sur le coussin chauffant, soit en dessous de la lampe chauffante est recommandé pour créer un bon taux d’humidité. Cet eau devrait être changée tous les jours.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Racimoradavid |
Topartisans |
La chronique musicale par A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Luciledream
| Anne-Claire HUMBERT
| Canalnivernaisvelo